Le commerce local : s’adapter ou disparaître ?

0

Posted by Domino | Posted in commerce local | Posted on 26-02-2013

Le commerce localEn quelques années, nos habitudes et notre mode de vie ont été fortement modifiés.

Le fait de posséder un Smartphone et d’être connecté en permanence, le e-commerce qui se banalise, les échanges entre amis via les réseaux sociaux,… font que les internautes adoptent de nouveaux comportements au quotidien et notamment pour leurs achats.

Certains d’entre vous pensent peut-être que cela reste encore anecdotique, ou réservé principalement aux adolescents ? Non, les chiffres nous montrent bien que l’utilisation de ces nouveaux outils se généralise et, même les nouveaux pensionnés s’y lancent avec enthousiasme !

Des spécialistes du secteur et des organismes publics se sont penchés sur cette question.

Les commerçants (commerces physiques) représentent aujourd’hui le public qui sera le plus touché par ce changement dans les modes d’achats. Aujourd’hui déjà, beaucoup d’entre eux constatent une baisse de leur chiffre d’affaire et se sentent en danger.

On peut prendre quelques comportements en exemples pour illustrer cette évolution :

  • Une personne qui souhaite acheter un « jeans » de marque, sur une boutique en ligne, va d’abord l’essayer dans un magasin physique, pour être sûr que le modèle et la taille lui conviennent.
  • Avant de changer de lave-vaisselle, l’acheteur se rend dans un magasin physique pour y discuter avec un vendeur et obtenir des conseils. Lorsque son choix est fait, il va sur un comparateur de prix pour trouver la boutique en ligne qui fait le meilleur prix !
  • Au lieu de se rendre dans un restaurant de son quartier, l’internaute va se laisser tenter par les propositions faites sur des sites comme Groupon ou par les avis laissés par d’autres consommateurs sur des sites spécialisés.
  • Pour les produits frais, l’acheteur commande en ligne un panier « en direct du producteur » plutôt que de se rendre dans le magasin du quartier.

Dans chacun de ces cas, l’acheteur profite des facilités et des prix attractifs proposés sur le Web, mais le commerçant local est largement perdant !

Il est clair que ces nouveaux modes d’achat ne vont faire que se développer. Les commerçants doivent absolument ouvrir les yeux, à court terme, sur ces nouveaux comportements  et s’adapter en conséquence.

Le commerce physique n’est pas condamné pour autant ! En réalité, les acheteurs continuent à apprécier le fait de se rendre dans un sympathique magasin de quartier, mais ils ne sont pas prêts à payer plus ou à se limiter dans leurs choix.

Pour garder et satisfaire leurs clients, ou même les multiplier, les commerçants devraient s’intéresser à toutes les solutions qui s’offrent à eux pour combiner à la fois les avantages du commerce local et du commerce en ligne.

Ces solutions sont nombreuses et certaines sont même très faciles à mettre en place.

Des études scientifiques, des firmes spécialisées, des groupes de discussion sur ce thème se multiplient sur Internet. Pourtant, ce qui est contradictoire, c’est que l’on y retrouve de très nombreux experts qui discutent de ces questions, mais que les commerçants, les premiers concernés, sont quasiment absents de ces débats !

La difficulté n’est donc pas de préparer des solutions pour remédier aux difficultés des commerçants locaux, mais plutôt de les conscientiser et de les amener à revoir leur politique de vente.

(photo credit: postaletrice via photopin cc)

Bookmark and Share